Tu héberges un ennemi que tu ne connais pas encore…

Qui ne connait pas encore Steven Pressfield ?

Le mec est tout simplement l’ancêtre des « inspiration speakers » qui explosent sur YouTube et Facebook. Scénariste et romancier, ses années de galère et de combat contre ses propres démons créatifs l’ont amené à écrire « The War of Art: Winning the Inner Creative Battle » (en français La Guerre de l’Art).

Son parcours est parsemé d’échecs cuisants (King Kong 2), et d’oeuvres plébiscitées par les critiques et le public (Alexander the Great: The Virtues of War).

De ses décennies de création, Pressfield en dégage un constat troublant : il existe une force intérieure.

Te souviens-tu de ce 1er Janvier où tu as balancé à tes potes « non mais cette année, je reprends le sport » ?

Que s’est-il passé après ?

Te souviens-tu de ton dernier projet de roman avorté ? De ce début de scénario qui n’a jamais eu un seul dialogue finalisé ? De cette fois où, dans un élan de folie, tu as affirmé : « dès que j’aurais un peu de temps, je vais rejoindre une asso’ caritative » ?

Pourquoi n’as-tu jamais commencé ou finalisé ton projet ?

À cette question, tu vas pondre un tas d’excuses. Et pour la plupart, elles seront même carrément crédibles.

Mais sais-tu d’où proviennent ces excuses ?

Il existe une voix à l’intérieur de ton corps. Son unique but est de détourner ton esprit créatif de son objectif initial. Une voix intérieure que Steven Pressfield nommera la Résistance.

La Résistance, une force destructrice ðŸ˜¨

La Résistance c’est pas censé être un truc positif, comme en 39-45 ou dans Hunger Games ?
– Jean-Bernard du Var 🤓

Bonne question Jean-Bernard !

Ici, la Résistance se positionne du côté obscure de la force, un peu comme un virus qui résiste contre ton système immunitaire.

C’est l’ennemi direct de ta créativité et de ta productivité.

Steven Pressfield base le concept de la Résistance sur celui du Death Drive de Freud : l’Homme par nature tend vers l’auto-destruction, l’auto-sabotage, et l’auto-corruption.

Selon Pressfield, cette énergie noire intérieure se manifeste lorsque l’on doit effectuer une tâche difficile dont les résultats ne seront pas immédiats.

Attends, attends… Tu veux dire qu’on est tous un peu possédés comme dans l’Exorciste ?
– Jean-Bernard du Var 🤓

C’est même pire… Parce que dans l’Exorciste, il y’a quand même un exorciste ! ðŸ‘¿

Avec la Résistance, tu es seul avec toi même. Tu peux sentir sa présence et avoir envie de t’en débarrasser, il est très fort probable que tu n’arrives pas à l’identifier clairement.

Pressfield attribue 36 caractéristiques à la Résistance. On a répertorié une partie d’entre elles, pour que tu puisses commencer à l’appréhender :

La Résistance est invisible.

Elle n’est pas physique et ne peut donc pas être vue ou touchée. C’est une force interne qui est ressentie.

La Résistance est interne.

Elle te leurre en te laissant penser qu’elle provient de ton boss, de tes potes, de ta famille. Mais elle se terre à l’intérieur de toi comme un virus. La cause n’est pas externe, mais bien interne.

La Résistance est insidieuse.

Comme la Ciguë pour Socrate, elle se répand en toi. Et c’est de cette manière qu’elle propage ses excuses crédibles à l’avortement de tes projets.

La Résistance est implacable.

À la manière du VIH, réduis la à une cellule et elle continuera de t’attaquer. N’essaie pas de la vaincre directement, puisque tu vivras avec cette veuve noire jusqu’à la fin de ta vie. Tu devras la combattre jusqu’à ton dernier souffle, alors apprends dès maintenant à lui résister.

La Résistance est impersonnelle.

Elle s’en cogne de qui tu es, puisqu’elle attaque de façon systématique. Comme un banc de piranhas attirés par le sang, la Résistance ne brûle que pour le challenge.

 

La Résistance est universelle.

Comme le dit si bien Pressfield : « Everyone who has a body experiences Resistance« .

Elle n’est pas réservée à une certaine catégorie sociale ou professionnelle. Elle empoisonne tout humain constitué à 60% d’eau, même Léonard de Vinci.

La Résistance ne dort jamais.

Chaque jour de ta vie, tu seras condamné à la combattre. Elle peut feindre le sommeil, te laisser avancer dans ton projet. Mais à la moindre occasion, elle te sautera au cou comme un pitbull sous cocaïne.

La Résistance est alimentée par la peur.

C’est son Nesquik â˜•

La peur de réussir, la peur de l’échec, la peur du futur, la peur de l’isolement, la peur sociale… Toute peur est bonne à prendre pour la Résistance. Savoir la combattre, c’est savoir lui couper les vivres. Sors de ta zone de confort, et ne baisse jamais la tête

La Résistance et le challenge.

Pas besoin de dire 3 fois « Beetle Juice » devant un miroir pour voir la Résistance apparaitre. L’émergence d’un projet ou d’un challenge sur le long-terme la stimule. Elle intervient également lors d’une évolution morale, éthique ou spirituelle.

La Résistance devient plus forte avec le temps.

Elle devient plus puissante lorsque tu es à deux doigts d’atteindre ton objectif. Elle va tout faire pour profiter d’un moment de faiblesse pour te faire capituler.

Comme pour un marathon, l’objectif est d’être constant dans la progression de la course et de passer la ligne d’arrivée. Tu as plus de chances de finir sur une civière et d’abandonner la course si tu exploses toute ton énergie dans les premiers kilomètres.

Ton focus doit se positionner sur le fait de finir ton projet, quoiqu’il en coûte.

La Résistance recrute des alliés.

Lorsque tu es en bonne voie pour la surmonter, la Résistance va tenter d’embrigader les personnes autour de toi. Son objectif sera de les amener à t’accuser de changer.

Ces reproches émergent directement de leur combat, conscient ou inconscient, avec leur propre Résistance. Constater que tu évolues et que tu réussis à surmonter la tienne peut les amener vouloir te garder au même niveau qu’eux.

À l’apparition de ce stade, la meilleure parade est de continuer ton combat et de devenir une inspiration pour eux.

La Résistance et la procrastination.

La procrastination est tout simplement une manifestation de la Résistance. Un peu comme si tu avais la lèpre et que la conséquence était la perte de ton bras gauche.

D’ailleurs pssst : on a écrit un article pour comprendre et combattre la procrastination en 8 conseils, et un autre listant 10 outils pour l’anéantir. Mais tu le gardes pour toi, hein ? ðŸ™Š

La Résistance et le sexe.

Oui oui. Te taper un date Tinder peut tout simplement être une manifestation de la Résistance. Le sexe procure une forme puissante et immédiate de gratification, pouvant facilement te détourner de tes objectifs au long-terme.

Petite astuce pour savoir si tu baisses ton caleçon pour de mauvaises raisons : plus tu te sens vide de sens après avoir batifolé, moins le cul était ta motivation principale ðŸ‘🍆

La Résistance amène la méchanceté et la dramatisation.

C’est un moyen cheap d’attirer l’attention, et de se donner de mauvaises excuses.

Un créateur qui veut prendre le dessus sur sa Résistance doit bannir les troubles qui peuvent l’empêcher d’atteindre ses objectifs. La positivité vis-à-vis des personnes qui t’entourent est importante, puisqu’elle conditionne ton esprit.

La Résistance et l’auto-médication.

Selon Pressfield, les maladies comme le « Trouble du Déficite de l’Attention » ou le « Trouble d’Anxiété Sociale » ont été inventées par les laboratoires pharmaceutiques.

Et pour les patients, c’est un choix de victimisation facile qui leur permet de laisser leur Résistance agir en toute impunité. Il ajoute que certaines de ces maladies pourraient être battues en reprenant le dessus par la connaissance, la discipline, et le travail.

Wow, tu fais bader un peu mon pote. Donc tu balances un pavé dans la mare et tu te barres ?
– Jean-Bernard du Var 🤓

Alors déjà tu te calmes, je ne suis pas ton pote.

Steven Pressfield donne des éléments de réponse dans le Chapitre 2 « Combating Résistance – Turning Pro« . Je ne peux que te conseiller d’acheter le livre « La Guerre de l’Art » pour en découvrir plus – non je ne gagne pas 1 centime sur les ventes du livre de ce vieux briscard, mais je vais être sympa et te donner quelques trucs :

Combattre la Résistance par la routine.

"J’écris uniquement lorsque l’inspiration frappe. Heureusement, elle frappe tous les matins à 9h pétantes."
— Somerset Maugham

La routine est une série d’événements pouvant déclencher une activation créative.

Steven Pressfield, comme beaucoup d’autres grands créateurs de l’Antiquité, invoque une Muse. Littéralement. Il récite à haute voix l’Invocation de la Muse imaginée par Homer dans l’Odyssée

Alors non, tu n’es pas obligé d’en arriver là. Mais il est important que tu laisses ta puissance créative agir de façon indépendante, et que tu l’actives dans une routine. La Muse est une personnification de cette créativité, une manière de la laisser s’exprimer librement dans un contexte particulier, et de transformer tes doigts en simple traducteurs.

Combattre la Résistance par la priorité.

Liste tes tâches, détermine leur niveau d’importance, puis commence par réaliser celles qui sont les plus importantes en premier.

Facile ? Alors t’attends quoi ? ðŸ˜¡

Combattre la Résistance par la misère sociale.

Selon Pressfield, les artistes sont comme les Marines : ils vouent leur carrière à l’isolation, au rejet, aux doutes, à l’humiliation et à la contemplation.

Alors ouais, t’as peut-être pas choisi le job le plus stable du monde. Mais bordel, la liberté créative n’a pas de prix. Alors assume cette misère sociale, et bats toi pour tes rêves. Qui sait, peut-être même que tu pourras sortir de cette misère ?

Combattre la Résistance par l’inspiration.

Rester devant ton PC pendant 10 heures d’affilée risque d’être complètement contre-productif. Il faut que tu trouves un moyen d’alimenter ton inspiration quotidiennement.

Pour Steven Pressfield, la marche lui permet à la fois d’évacuer son esprit en surface et de réfléchir à d’autres pans de son travail. Jean-Pol Tassin, directeur de recherche en neurobiologie à l’INSERM, nous a expliqué ce phénomène en ces termes :

"[…] La marche déclenche chez moi une désinhibition corticale : la marche est complètement automatique, je ne réfléchis plus au fait que je marche, et mon cerveau cortical est d’une certaine façon libéré par cette activité sous-corticale répétitive."
— Jean-Pol Tassin

 

Pas de Téléthon contre la Résistance ðŸ˜©

Maintenant tu ne peux plus vivre avec des oeillères. Tu connais l’existence de cette voix intérieure, dont le but ultime est de te faire abandonner tes projets.

Steven Pressfield a décidé de matérialiser cette puissance volatile et inconnue en la nommant Résistance, mais tu peux lui attribuer le nom que tu veux. Le principal est que tu puisses l’identifier, que tu la personnifies pour ne jamais l’oublier, et que tu la combattes au quotidien.

Dans La Guerre de l’Art, Pressfield joue de ses phalanges de romancier pour réaliser un essai très imagé. Sa foi l’amène à soutenir des thèses pouvant sembler mystiques, mais l’essence du concept est avant tout cette notion de bataille contre soi même.

Alors maintenant ferme cette page, et fonce continuer ton projet ðŸ”¥

 

There are currently no comments.